Se protéger pour le 11 mai et après : les moyens à la disposition des personnels

jeudi 7 mai 2020

Le 11 mai sera le début du déconfinement. Macron en a décidé ainsi, seul, et contre les avis médicaux et scientifiques.
La date est arbitraire, entièrement déconnectée des conditions sanitaires et des capacités matérielles.

Pour lutter contre cette maladie très contagieuse et mortelle, le bon sens aurait voulu
- d’abord que l’on prépare nos capacités de protection et d’accompagnement médical de la population,
- ensuite seulement que l’on propose une date de déconfinement.
Puisque cette date est fixée et que ce sont les institutions départementales qui réfléchissent actuellement à adapter localement le plan de déconfinement, il est important de faire connaître et reconnaître les réalités de nos écoles et établissements.
Et il nous revient, en tant qu’organisation syndicale engagée au plus près du terrain, d’informer les personnels de tous les moyens légaux à leur disposition en vue du 11 mai.

Les références administratives :

La référence sanitaire d’ouverture des établissements est le protocole

- La circulaire de cadrage national est parue lundi 4 mai en fin de journée. Elle vient d’être transmise aux personnels par les services du Rectorat.

Ce sont ces références administratives qui peuvent servir de point d’appui pour reprendre le service ou pas.

Suite de l’article : suivez ce lien

Et attention ! Il y a masques et masques



Brèves

21 octobre 2019 - Analyse de la fédération SUD éducation : AED & aesh : nous devons être payé-e-s à temps

Les problèmes de paiement de salaire sont trop récurrents, surtout quand il s’agit des personnels (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Rentrée des PIAL : une dégradation des conditions de travail des AESH

Cette rentrée est marquée par des changements d’organisation du travail pour de nombreux-ses (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Retour des EPEP et statut des directrices et directeurs d’école : une instrumentalisation scandaleuse du suicide de Christine Renon

Les enseignant-e-s du premier degré ne veulent pas de supérieur-e hiérarchique dans l’école : un (...)