Déconfinement, toujours le grand n’importe quoi !

lundi 22 juin 2020

C’est Mercredi 17 juin, tard dans la soirée que le ministère a envoyé la nouvelle version de son protocole sanitaire aux écoles et collèges. Il ne l’a finalement publiée sur les réseaux sociaux qu’à 21:30, ce qui traduit le mépris dans lequel le ministre tient les personnels.

Les écoles et collèges n’ont donc eu que deux jours ouvrables pour préparer l’adaptation de leur dispositif à un accueil que le ministre voudrait obligatoire pour tous les élèves. Ce fonctionnement brouillon fait de volte-faces et de précipitation imposé par Blanquer fait des personnels la variable d’ajustement de sa politique. À aucun moment le ministre ne prend en compte les conditions de travail des personnels, alors même qu’on est à deux semaines de la fin des cours.

On n’en peut plus des volte-faces, des changements d’organisation, de l’impréparation et de l’incompétence du ministère.

Qui plus est, une nouvelle fois le ministre Blanquer et le gouvernement adaptent la légalité. Le décret 2020-663 du 31 mai 2020 qui prescrivait les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire prévoyait en effet très clairement que :

« Dans les écoles élémentaires et les collèges, l’observation d’une distanciation physique d’au moins un mètre s’applique uniquement dans les salles de classe et tous les espaces clos, entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre chaque élève lorsqu’ils sont côte à côte ou qu’ils se font face. L’accueil est assuré par groupes qui ne peuvent pas se mélanger. »

Ce décret a été modifié en toute dernière minute, le 21 juin, pour s’adapter au protocole ! Les 1 mètre sont donc fluctuants, autre preuve de l’irresponsabilité ministérielle.

Comment faire confiance à ces guignols ?


Brèves

21 octobre 2019 - Analyse de la fédération SUD éducation : AED & aesh : nous devons être payé-e-s à temps

Les problèmes de paiement de salaire sont trop récurrents, surtout quand il s’agit des personnels (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Rentrée des PIAL : une dégradation des conditions de travail des AESH

Cette rentrée est marquée par des changements d’organisation du travail pour de nombreux-ses (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Retour des EPEP et statut des directrices et directeurs d’école : une instrumentalisation scandaleuse du suicide de Christine Renon

Les enseignant-e-s du premier degré ne veulent pas de supérieur-e hiérarchique dans l’école : un (...)