NON au fichier « Base-Elves » !

mardi 12 septembre 2006

A l’attention de tous les partenaires de l’Education NationaleParce que nous refusons d’tre des auxiliaires du fichage,
nous refusons BASE ELEVES !

Le Ministère de l’Education Nationale sous couvert d’une meilleure gestion des informations
concernant les élèves met en place un fichage informatisé et centralisé de données
confidentielles dès la Maternelle.
Cette année verra s’appliquer définitivement ce mode d’enregistrement.
Pourquoi avons-nous voulu vous alerter sur ce sujet ?
1.parce que c’est l’introduction d’une logique de fichage de type comptable et non au
service des besoins éducatifs des jeunes,
2.parce que cela ne laisse plus de possibilité pour l’enseignant d’apprécier humainement
une situation individuelle,
3.parce que certaines informations demandées représentent pour nous une dérive, par
leurs divulgation et l’utilisation d’informations strictement privées, comme par exemple la
situation familiale, les origines géographiques de l’enfant, la langue et la culture d’origine,
le suivi dans une structure d’accueil de soins ou d’accueil social pour les enfants en difficulté,
4.parce que nous nous inquiétons fortement de l’introduction d’une centralisation nationale
de ces données (à Orléans) : cette centralisation est motivée par le besoin de statistiques
plus efficaces, et les noms des enfants restent "en principe" anonymes, mais si l’administration
a besoin des noms, l’anonymat peut être levé ... De quelles administrations
peut-il s’agir ? De quelles évaluations peuvent-elles avoir besoin ? Statistiques sur les enfants
en difficulté scolaire ? Sur l’immigration ?
Toutes ces mesures sont à rapprocher du "rapport Benisti", commandé par le gouvernement
et qui a fortement inspiré les lois Sarkozy et Perben II. En ce qui concerne le risque
des "comportements déviants" des enfants dès leur plus jeune âge, notamment en rapport
avec la langue maternelle, il y est indiqué : "la mère de famille devra s’obliger à parler le
français dans le foyer pour habituer les enfants à n’avoir que cette langue pour s’exprimer",
et plus loin : "... des suivis sociaux réguliers devront ainsi permettre à l’enfant d’être
élevé dans une atmosphère saine".
NOUS VOUS REMERCIONS DE DUPLIQUER,
SIGNER ET FAIRE SIGNER
LA PETITION CI-DESSOUS

PETITION

Le logiciel de gestion " BASE ELEVES" est mis en place nationalement à cette rentrée.
Il s’agit d’un système de saisie informatique de tous les élèves du premier degré dont les utilisations peuvent s’avérer liberticides
et confirment une politique paranoïaque, sécuritaire et répressive que nous ne cessons de dénoncer.
NOUS, SOUSSIGNES, ENSEIGNANTS, PARENTS D’ELEVES et PARTENAIRES
DE L’ECOLE,
-REJETONS L’APPROCHE STIGMATISANTE DU NOUVEAU FICHIER "BASE
ELEVES".
-REFUSONS QUE DÈS L’AGE DE 3 ANS NOS ENFANTS SOIENT FICHÉS .
-REFUSONS NOTRE EVENTUELLE INSCRIPTION DANS CE FICHIER .
Prénom et NOM Adresse ECOLE SIGNATURE
MERCI DE RENVOYER VOS PETITIONS,
même incomplètes, au syndicat Sud Education 22 , 1/3 rue Zénaïde Fleuriot, 22000 Saint-Brieuc
Tél : 0296619679, sud-education22@wanadoo.fr


Documents joints

PDF - 60.4 ko
PDF - 60.4 ko