« Les vendeurs de pesticides n’ont pas leur place à l’école ! »

vendredi 8 juin 2018

Nous vous le disions le 22 mai, le 12 juin 2018, Triskalia organisait une journée « Planète Positive » en Centre-Bretagne. Le jeudi 14 juin, les élèves des écoles primaires et des collèges étaient convié-e-s avec leurs enseignant-e-s.

Des parents ont refusé d’y envoyer leurs enfants et ont alerté les associations et organisations de défense des salariés et des phyto-victimes.

La mobilisation qui s’organisait contre cette opération promotionnelle de Triskalia a poussé la DSDEN 22 à retirer son soutien. L’entreprise Triskalia a annoncé l’annulation de cette journée à destination des scolaires.

Sud éducation 22 invite encore une fois tous les personnels à manifester leur opposition à toutes les opérations promotionnelles relayées par les services de l’Education Nationale sous couvert d’intérêt pédagogique.

Le rassemblement auquel nous vous appelions à Kergrist Moelou, le 14 juin à 11h00 heures n’a plus lieu d’être. En revanche, nous vous invitons à soutenir Edith Le Goffic qui poursuit Nutréa-Triskalia (pour « faute inexcusable de l’employeur » suite au suicide de son mari, intoxiqué par les pesticides sur son lieu de travail) à St Brieuc au TASS (Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale) à 14 h 30 .


Brèves

15 janvier - Communiqué de la Fédération Sud-Education

Lettre de Macron : haro sur les services publics !
La fédération SUD éducation a pris (...)

21 décembre 2018 - Il faut augmenter nos salaires !

L’État est le premier employeur de salarié-e-s précaires. Dans l’Éducation nationale, on ne compte (...)

20 décembre 2018 - Communiqué de la fédération SUD éducation

Un CSE mené au pas de charge.
Le choix du ministère est clair : Faire passer en force sa réforme (...)