Loi Travail : 49.3, répression policière... On ne lâchera rien !

Communiqué de l’intersyndicale 22
jeudi 19 mai 2016

Alors que les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d’emploi, les retraité-e-s sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement en difficulté décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Un code du travail par entreprise à l’opposé de la hiérarchie des normes, élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux !

L’Intersyndicale costarmoricaine : La CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, et le Collectif de la Jeunesse Briochine Contre le Projet de Loi Travail, réunie le 11 mai 2016, demande l’organisation, dans toutes les entreprises et établissements, privés et publics, de réunions d’information, de rencontres, afin de construire les conditions d’une grève reconductible.

Il est indispensable de faire grandir la mobilisation pour imposer de nouvelles conquêtes sociales. Nous devons poursuivre et amplifier, partout, le rapport de force, jusqu’au retrait du projet de loi « Travail ». Il en va de la défense de notre modèle social (statut, conventions collectives, Code du travail, Sécurité sociale...)

Un espoir s’ouvre pour le monde du travail grâce à la lutte unitaire. Le rejet massif du projet de loi travail El Khomri, exprimé par plus de 70% de l’opinion publique, doit être entendu par un gouvernement désavoué et en rupture profonde avec la population, particulièrement avec toute la jeunesse. L’exécutif est aux ordres d’un patronat archaïque, provocateur et menaçant, et privilégie la finance plutôt que d’apporter la réponse aux besoins sociaux urgents.

Dans ce contexte, les poursuites et condamnations envers les manifestants doivent être abandonnées, et les provocations policières doivent cesser.

La poursuite de la construction de l’action implique la tenue d’Assemblées Générales dans les entreprises et les services publics dès le 17, pour que les salariés décident, sur la base de leurs revendications et dans l’unité, de la grève et de sa reconduction pour gagner le retrait définitif du projet de loi travail.

Pour renforcer la dynamique vers la construction d’un mouvement de grève reconductible dans les différents secteurs, retrouvons-nous en Assemblée Générale à l’issue de la manifestation.

Pour le retrait du projet de loi « Travail »,
TOUS EN GREVE ET MANIFESTATIONS LES 17 ET 19 MAI !

Rassemblement à 11H00 place de la Liberté à Saint-Brieuc

PDF - 109.3 ko