ALERTE POUR LES COLLÈGES DU DÉPARTEMENT !!

mardi 11 septembre 2018

Dans notre département, c’est plus d’un collège public sur 5 qui accueille 600 élèves et plus, un collège public sur 3 qui accueille largement plus de 500 élèves. Le Conseil Départemental des Côtes d’Armor fait désormais le choix de collèges aux effectifs surchargés et n’hésite plus à envisager la fermeture de collèges jugés par lui « non rentables » comme par exemple le collège Beaufeuillage à Saint Brieuc.

Des collèges de 600 , 700 , 800 élèves et plus qui existent ou se profilent à Dinan, Guingamp, Lamballe, Lannion, Loudéac, Saint Brieuc et autour (Plérin, Ploufragan , Plouagat), ce sont pour les élèves, des conditions d’études et de vie plus difficiles alors qu’on sait bien que les collèges de petite taille profitent davantage aux élèves, notamment les plus en difficulté. Ce sont des conditions de travail dégradées pour l’enseignement et la « vie scolaire », des difficultés accrues pour les services et l’entretien matériel des établissements.

C’est dans ce contexte défavorable que nous subissons de plein fouet la politique d’austérité menée par le gouvernement, le gel des postes et du budget qui conduisent à des moyens amputés, des classes surchargées, la baisse des heures postes, l’augmentation des HSA, le recours à des personnels précaires corvéables à merci.

Il faut mettre un coup d’arrêt à ces logiques du Conseil Départemental des Cotes d’Armor et des services de l’Education Nationale ! Nous affirmons à Sud Education que c’est dans des établissements à taille humaine, de proximité, avec des effectifs-classes allégés, avec du personnel en nombre, qualifiés et formés que les enfants ont le plus de chances de réussir et de s’émanciper.

C’est pourquoi à Sud Education, nous revendiquons :

• Des collèges de proximité d’environ 500 élèves maximum 
• Des effectifs réduits pour toutes et tous : 20 élèves en collège ordinaire, 16 en éducation prioritaire, 12 en segpa. Les élèves en intégration et en inclusion doivent être comptabilisés dans les effectifs de classe !
• Des dédoublements nationaux sur la moitié des horaires d’enseignement dans toutes les matières.
• La réduction du temps de travail. Nous revendiquons pour les enseignant-e-s que 3 heures soient soustraites des obligations de services pour être consacrées à la concertation, dans le cadre d’une baisse du temps de travail à 14h de classe par semaine + 3h de concertation
Et au-delà pour un collège égalitaire :
• un collège réellement unique avec un enseignement polytechnique qui garantisse à tou-te-s les élèves l’exploration de tous les types de savoirs, qu’ils soient manuels, techniques, artistiques ou théoriques, reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices.
• L’autonomie des équipes et non des chef-fe-s d’établissement : vers l’autogestion.

Sud éducation 22 soutient la lutte des personnels et usagers-ères du collège Beaufeuillage à St Brieuc qui s’opposent à sa fermeture, et invite tous-tes les collègues du département à se saisir de toutes les instances pour exiger des constructions et rénovations d’établissements ne dépassant pas 500 élèves.


Brèves

13 juillet - Communiqué de la fédération SUD éducation : Nouveaux programmes en terminale et application de la réforme des lycées : SUD éducation dénonce un ministre qui méprise les revendications des personnels

Le Conseil supérieur de l’éducation s’est réuni les 11 et 12 juillet, une semaine à peine après les (...)

13 juillet - Déclaration de SUD éducation et de l’Union syndicale Solidaires au CSE du 11 juillet 2019

En deux ans de mandature, Jean-Michel Blanquer est parvenu à compromettre les épreuves du (...)

9 juillet - Communiqué de la Fédération SUD Education : Déclarations du ministre : derrière le ton martial, une reculade

Le ministre Jean-Michel Blanquer a une nouvelle fois produit une déclaration martiale devant les (...)