communiqu solidaires contre le cpe

mardi 31 janvier 2006

CONTRE LE CPE
AGIR TOUT DE SUITE !
Le gouvernement vient d’annoncer son intention d’acclrer l’adoption du Contrat
premire embauche (CPE).

Celui-ci devrait être adopté par le Parlement le 31 janvier.
Ce contrat constitue une attaque frontale contre le droit du travail qui aura pour
conséquence une précarisation accrue des jeunes. Alors que ceux-ci sont déjà particulièrement
touchés par les « petits boulots », le gouvernement veut institutionnaliser
cette précarité en donnant toutes facilités aux employeurs de se débarrasser
de leurs salariés pendant deux ans. Le gouvernement a d’ailleurs annoncé qu’il
n’en resterait pas là et veut mettre en oeuvre une « réforme globale » du Contrat à
durée indéterminée. C’est donc le coeur du droit du travail qui est aujourd’hui
menacé.
Face au début de mobilisation des organisations de jeunesse, le gouvernement a
décidé de passer en force en accélérant les procédures législatives. Une course de
vitesse est donc aujourd’hui engagée. Dans cette situation, il est de la responsabilité
des organisations syndicales et des organisations de jeunes d’agir ensemble
pour faire échec au projet du gouvernement. Il faut aujourd’hui construire une
riposte unitaire à la hauteur des enjeux.
Pour l’Union syndicale Solidaires, il faut dès aujourd’hui engager sans attendre,
un processus multiforme de mobilisation des salariés et des jeunes. Ce processus
doit déboucher vers une grève unitaire interprofessionnelle et une mobilisation de
l’ensemble de la jeunesse. L’Union syndicale SOLIDAIRES sera partie prenante
de toutes les mobilisations allant dans ce sens.
Le 24 janvier 2006
18 HEURES
Communiqué
93bis rue de Montreuil
75011 Paris
Téléphone : 01 58 39 30 20
Télécopie : 01 43 67 62 14
contact@solidaires.org
www.solidaires.org


Documents joints

halte au cpe