Assassinat de Samuel Paty : Sud Education exprime son horreur

dimanche 18 octobre 2020

Samuel Paty, enseignant d’un collège des Yvelines a été assassiné et décapité vendredi 16 octobre. Cet assassinat a fait suite à un cours de l’enseignant sur la liberté d’expression, utilisant les caricatures de Mahomet faites dans Charlie Hebdo.

SUD éducation exprime son horreur face à cet assassinat et adresse ses pensées à ses proches, ses collègues, ses élèves, sa famille. La douleur de perdre un proche, un professeur, un collègue est insupportable, particulièrement dans de telles conditions.

Les enseignant-e-s doivent pouvoir aborder les différents sujets du programme en classe en utilisant les supports pédagogiques qui leur paraissent pertinents sans avoir à craindre des représailles, sans même parler des menaces sur leurs vies. À ce titre, l’ensemble des enseignant-e-s et leurs organisations syndicales se montrent solidaires des proches de notre collègue, de sa famille, de ses élèves, de ses collègues.

L’heure est au recueillement, pas à la récupération.
SUD éducation condamne toutes les généralisations, stigmatisations et récupérations réactionnaires de ce drame, d’où qu’elles viennent. Nous ne sommes pas dupes de l’attention soudainement accordée à l’École et à son rôle émancipateur par les responsables politiques locaux et nationaux qui, le reste du temps n’affichent que leur mépris à l’égard des personnels de l’Éducation et continuent leur politique de destruction du service public.

Une camarade réagit à l’instrumentalisation politique des attentats

PDF - 117.4 ko
Quel universalisme ?

Brèves

21 octobre 2019 - Analyse de la fédération SUD éducation : AED & aesh : nous devons être payé-e-s à temps

Les problèmes de paiement de salaire sont trop récurrents, surtout quand il s’agit des personnels (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Rentrée des PIAL : une dégradation des conditions de travail des AESH

Cette rentrée est marquée par des changements d’organisation du travail pour de nombreux-ses (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Retour des EPEP et statut des directrices et directeurs d’école : une instrumentalisation scandaleuse du suicide de Christine Renon

Les enseignant-e-s du premier degré ne veulent pas de supérieur-e hiérarchique dans l’école : un (...)