lundi 13 mai 2019

LE NIVEAU DE SERVICE DANS LES COLLEGES, PARLONS-EN

Les agents des collèges font face à une nouvelle offensive managériale du Conseil Départemental dont le but comme dans les autres fonctions publiques, est de réduire le nombre de postes : une dizaine dans un premier temps. Le nouveau terme à la mode est « niveau de service » mais si on maîtrise le langage des Ressources Humaines, il faut entendre « service public dégradé ».

Dans des métiers où les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) sont plus que fréquents, cette réduction de postes va, on peut le prévoir, entraîner une dégradation des conditions de travail, pour les agent-es comme pour les enseignant-es.
Les collèges de Dinan (Broussais), Guingamp (Prévert), Lamballe, Lannion (Le Goffic), Paimpol, Plancoët, Plérin, Saint-Brieuc (De Vinci, Le Braz, Macé), Saint-Nicolas du Pelem perdent un poste d’agent. Le collège de Loudéac en perd deux.

Pour l’année 2020, les collèges de Broons, Callac et Plénée Jugon pourraient se voir retirer également des postes.
Non content de ces suppressions, le Conseil départemental veut expérimenter un nouveau référentiel du Service Général d’Entretien. Ce référentiel réduit la fréquence de nettoyage des divers lieux d’un collège dans la même veine que ce que préconisent les projets libéraux du gouvernement qui imagine faire « mieux avec moins. »
La lecture de ce référentiel, au-delà de ce qu’on peut imaginer de ses effets sur l’état de propreté des collèges, donne un éclairage sur la manière dont les technocrates départementaux comptent opérer. On y apprend que pour les « salles d’enseignements spécialisés SVT/Physique, Musique, Arts Plastiques « , les enseignants devront procéder au « nettoyage des tableaux » et non plus seulement à « l’essuyage » simple (qui, rappelle le document, est dévolu à tous les enseignants… ce qui est une évidence)
Le référentiel ne dit pas si on fournira les gants avec le seau et l’éponge aux collègues...

SUD CT Armor ( Syndicat SUD des Collectivités Territoriales des Côtes d’Armor ) :
- réclame le remplacement des agents en arrêt maladie pendant les temps de permanence, le remplacement des agents qui partent en retraite, aucune suppression de poste n’est justifiable !! Il en va de la santé des agents et d’un service de qualité pour les collégiens !!
- La diminution du nombre d’agents ETEM, est tout aussi inadmissible. Pour exemple, un agent formé dans le secteur du bâtiment peut être transféré vers les routes !! (A la demande de l’agent)
- Souhaite connaître la position de la collectivité sur les postes d’agents d’accueil en collège, postes indispensables pour les reclassements des agents des collèges inaptes à leur fonction.

Sud-Education22 encourage les collègues des collèges à prendre contact avec les collègues agents pour organiser avec eux toutes modalités d’action pour contrer les visées du conseil départemental. Ils peuvent notamment rédiger des motions pour les prochains conseils d’administration et participer aux heures d’information syndicale qui seront prochainement organisées et pour, ensemble, lutter pour la défense d’un service public respectant les droits des personnels et des élèves.

PDF - 135.8 ko
tract niveau de srvice sud educ-sud ct

Articles les plus récents

jeudi 16 mai 2019

Le 15 mai, en grève pour les droits des AESH

SUD éducation avec l’intersyndicale AESH (SUD ÉDUCATION – CGT ÉDUC’ACTION – FSU – FO – UNSA) appelle les AESH à se rassembler, à se coordonner en Assemblée Générale et à se mettre en grève pour défendre leurs droits et en gagner de nouveaux, en participant aux rassemblements et aux assemblées générales qui (...)

lundi 13 mai 2019

Collège Beaufeuillage : LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ROULE-T-IL POUR L’ENSEIGNEMENT PRIVE ?

Les personnels du collège de Beaufeuillage ont publié le communiqué suivant, que nous soutenons :
Dans le cadre de la préparation de la rentrée 2019, les personnels du collège Beaufeuillage constatent ce qu’ils ont toujours redouté et dénoncé : des inscriptions d’élèves du primaire dépendant du secteur (...)

mardi 7 mai 2019

Plus que jamais mobilisé-e-s, c’est bien le retrait de la loi Blanquer que nous voulons

Le débat parlementaire sur la loi Blanquer se poursuit au Sénat, après une première discussion à l’Assemblée nationale. SUD éducation s’est opposé frontalement à ce projet de loi depuis les premières annonces, et a voté contre en conseil supérieur de l’éducation.
Pour SUD éducation, cette loi Blanquer (...)

vendredi 26 avril 2019

Pour les services publics, en grève le 9 mai !

Saint Brieuc Parc des Promenades 10h30 Lannion
L’ensemble des fédérations de la Fonction publique appelle toutes et tous les agent·es à être en grève le 9 mai prochain pour dire non au projet de loi de transformation de la Fonction publique. Les personnels de l’Éducation nationale sont fortement (...)

vendredi 26 avril 2019

Un 1er mai dans une année de lutte

Saint-Brieuc 11h parc des promenades Guingamp 10h30 place du champs au Roy Paimpol 11h place de la République Lannion 10h30 parking de la poste
Le 1er mai est une journée de lutte internationale pour la justice sociale et de solidarité. C’est un symbole toujours vivant. Cette journée n’est pas « (...)

mercredi 17 avril 2019

Le droit à l’école pour tous les enfants : Petit guide juridique et militant. Version 1.0 (avril 2019)

En pièce jointe, vous trouverez le guide juridique construit par plusieurs syndicats de l’Éducation Nationale et associations.
N’hésitez-pas à le diffuser largement.

dimanche 14 avril 2019

Communiqué de la fédération SUD éducation : Deuxième heure supplémentaire imposée aux personnels : pour SUD éducation, c’est toujours non !

Comme annoncé, l’obligation d’accepter une deuxième HSA devient effective dès septembre 2019. Le décret n°2019-309 du 11 avril 2019 est clair sur l’obligation d’accepter cette 2ème HSA :
Décret n° 2019-309 du 11 avril 2019 portant création d’une seconde heure supplémentaire hebdomadaire non refusable par (...)

jeudi 4 avril 2019

Communiqué de la Fédération SUD éducation : 4 avril : le rapport de force pour l’abrogation de la loi Blanquer s’amplifie !

La grève pour l’abrogation de la loi Blanquer appelée ce mardi par l’intersyndicale SUD-SNUipp-SNES-SNUEP-SNEP-CGT-FO a été très suivie, en particulier dans le premier degré, avec plus d’un-e enseignant-e-s sur quatre en grève. Les manifestations ont été fournies et animées. Pour SUD éducation, il s’agit (...)

Brèves

21 mai - Communiqué de la fédération SUD éducation : Loi Blanquer au Sénat : SUD éducation dénonce une attaque frontale du statut des personnels enseignants.

Alors que les sénateurs et sénatrices se sont vautrés dans la surenchère réactionnaire et xénophobe, (...)

18 mai - Communiqué de la fédération SUD éducation : SUD éducation dénonce une surenchère nationaliste, raciste et réactionnaire au Sénat

Le débat sur la loi Blanquer à l’Assemblée nationale avait déjà donné lieu, avec l’approbation du (...)

18 mai - Communiqué de la fédération SUD éducation : Parcoursup 2019 : SUD éducation dénonce une aggravation de la situation

Pour l’année 2 de Parcoursup, la situation s’aggrave, puisqu’elle s’inscrit dans la durée. Cette (...)