samedi 16 mai 2020

A la une ! Coronavirus-Covid19 : une crise très politique !

Avec l’épidémie de Coronavirus nous traversons une crise sanitaire majeure qui va frapper durement et en premier lieu les classes et les quartiers populaires, qui en sont les premières victimes. Cette crise est dramatiquement aggravée par des politiques qui ont détruit le système de santé publique, et n’ont pas pris la mesure de la gravité de la crise sanitaire, ou l’ont cyniquement niée. A présent, on peut constater que par l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement poursuit sa guerre contre les droits des salarié.es. Le MEDEF n’est pas en reste, qui appelle à augmenter le temps de travail pour « sortir de la crise » ! Le syndicalisme, dans son ensemble, doit exercer son rôle de contre-pouvoir et prendre les responsabilités que n’ont ni l’État ni nos employeurs.

capitalovirus1

Dans notre secteur professionnel, celui de l’éducation, nous avons du d’abord supporter plusieurs jours de cacophonie : ordres et contre-ordres se sont succédé entre le 13 et le 16 mars, laissant des personnels et des élèves désemparé·es. L’impréparation du ministère et des autorités administratives a été manifeste.

Le suivisme, parfois le zèle hiérarchique, de chefs de service a ajouté à cette cacophonie qui a clairement été un facteur de mise en danger.Retour ligne automatique
Notre syndicat a rappelé que l’usage du droit de retrait est légitime lorsque l’employeur fait courir un risque de contamination au Coronavirus. https://www.sudeducation.org/Epidemie-Coronavirus-quels-sont-mes-droits-Les-FAQ-de-SUD-education.html
...
article du 29 mars ici

Ce droit de retrait est d’autant plus légitime que le gouvernement, au mépris de toute réalité, et au bénéfice du tout économique, a engagé la réouverture des établissements scolaires (et des crèches !) à partir du 11 mai. S’il est vrai que la déscolarisation fragilise avant tout les élèves les plus fragiles, il est hors de question d’accepter une mise en danger des élèves, des personnels et de leurs familles sans des conditions de sécurité qu’à l’heure actuelle le gouvernement est bien incapable de garantir. La distribution des « masques barrières » simplement anti-postillons le montre.

Il n’est pas plus acceptable de rentrer dans une école devenue une prison sanitaire, ce qui est la réalité dans les établissements scolaires à présent.

Enfin nous attendons toujours un cadre général de reprise clair dans les Côtes-d’Armor !

Nos vies valent plus que leurs profits !


Articles les plus récents

dimanche 17 mai 2020

Masques, Afnor, protections sanitaires : la saga continue !

Les masques distribués
D’abord et autant le dire tout de suite : les masques reçus et distribués dans les établissements scolaires, sans d’ailleurs de références ni de mode d’emploi (mais vous les trouvez ici ), ne sont pas des EPI (équipements de protection individuels). Produits au Vietnam, ce sont de (...)

samedi 9 mai 2020

Sud Education 22 écrit à la direction académique, l’intersyndicale dépose une alerte : demande d’un cadre de reprise clair

Monsieur le Directeur Académique
N’ayant pas reçu de réponse à notre courrier du 6 mai, nous nous permettons de revenir vers vous. En effet, l’ouverture des établissements scolaires à partir du 11 mai génère chez beaucoup de nos collègues enseignantes et enseignants ou non, notamment les AESH, une (...)

jeudi 7 mai 2020

Se protéger pour le 11 mai et après : les moyens à la disposition des personnels

Le 11 mai sera le début du déconfinement. Macron en a décidé ainsi, seul, et contre les avis médicaux et scientifiques. La date est arbitraire, entièrement déconnectée des conditions sanitaires et des capacités matérielles.
Pour lutter contre cette maladie très contagieuse et mortelle, le bon sens (...)

dimanche 3 mai 2020

Avec les protocoles, pour SUD éducation, il ne doit y avoir aucune réouverture avant septembre !

Le gouvernement s’entête à ouvrir les écoles à partir du 11 mai, puis à ouvrir les établissements du second degré. Nous avons enfin reçu les « protocoles sanitaires » d’ouverture des écoles et des établissements.
De ces protocoles de 54 pages, on ne peut dire qu’une chose : les écoles et établissements (...)

dimanche 3 mai 2020

Lettre ouverte aux maires des Côtes-d’Armor

Conditions de reprise dans les écoles du département
Madame, Monsieur Le Maire
Le gouvernement a décidé la réouverture des établissements scolaires le 11 mai, malgré l’avis contraire du Conseil scientifique et des autorités sanitaires.
Une ouverture à partir du 11 mai apparaît de toutes façons (...)

dimanche 3 mai 2020

Monsieur le Recteur, il ne faut pas vous défausser sur les enseignants !

Conditions de reprise dans les écoles et établissements bretons
Monsieur le Recteur,
Dans votre courrier du 30 avril destiné aux directeurs/trices d’école, vous attestez « que la sécurité sanitaire est un préalable à toute reprise d’activité » dans les écoles. Nous ne pouvons que vous rejoindre sur ce (...)

samedi 2 mai 2020

Pas de rentrée sans sécurité, et pas n’importe comment !

Dans une note rendue publique samedi 25 avril, le Conseil scientifique préconise la réouverture des écoles et des établissements en septembre. Le Conseil scientifique indique dans une autre note spécifique que la décision de les rouvrir de manière prématurée le 11 mai est une « décision politique » et (...)

mardi 28 avril 2020

Nos droits : mise au point sur le droit de retrait

Qu’est-ce que le droit de retrait ?
Article 5-6 du décret 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la prévention médicale dans la fonction publique « I. - L’agent alerte immédiatement l’autorité administrative compétente de toute situation de travail dont il a un (...)

Brèves

21 octobre 2019 - Analyse de la fédération SUD éducation : AED & aesh : nous devons être payé-e-s à temps

Les problèmes de paiement de salaire sont trop récurrents, surtout quand il s’agit des personnels (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Rentrée des PIAL : une dégradation des conditions de travail des AESH

Cette rentrée est marquée par des changements d’organisation du travail pour de nombreux-ses (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Retour des EPEP et statut des directrices et directeurs d’école : une instrumentalisation scandaleuse du suicide de Christine Renon

Les enseignant-e-s du premier degré ne veulent pas de supérieur-e hiérarchique dans l’école : un (...)

Sur le Web