LES PERSONNELS DU COLLÈGE BEAUFEUILLAGE AVEC LEURS ORGANISATION SYNDICALES AVAIENT DONC RAISON !

lundi 29 juin 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Brieuc, le 29 juin 2020

Aujourd’hui, dans les derniers jours de l’année scolaire, un collège, le collège Beaufeuillage, disparaît du paysage scolaire de Saint Brieuc.

Les personnels de ce collège avec les organisations syndicales qui les ont soutenus, n’ont eu de cesse d’alerter sur les dangers de la disparition d’un collège et la nécessité de maintenir des collèges à taille humaine, de proximité, avec des effectifs classe allégés. Les différents interlocuteurs du Conseil Général puis Départemental ont toujours opposé un certain mutisme à leurs arguments.

Les faits nous donnent aujourd’hui raison : à la rentrée 2020, le collège d’Hillion devrait accueillir plus de 180 élèves en 6ème (7 classes), les effectifs en 5ème sont pléthoriques. On dépassera bien plus de 700 élèves dans ce collège si un tel niveau d ‘inscription se maintient pendant 4 ans en 6ème.

Le phénomène d’attractivité non maîtrisée est bien présent et les moyens en fonctionnement et en personnels non prévus sont enlevés à la hâte dans plusieurs établissements de la région briochine pour être redéployés vers le collège d’Hillion.

Sud Éducation 22 appelle les personnels à se mobiliser à la rentrée pour obtenir partout des conditions d’études pour les élèves et de travail correctes pour les personnels, des effectifs raisonnables dans les classes et dans les établissements scolaires du département.


Brèves

21 octobre 2019 - Analyse de la fédération SUD éducation : AED & aesh : nous devons être payé-e-s à temps

Les problèmes de paiement de salaire sont trop récurrents, surtout quand il s’agit des personnels (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Rentrée des PIAL : une dégradation des conditions de travail des AESH

Cette rentrée est marquée par des changements d’organisation du travail pour de nombreux-ses (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Retour des EPEP et statut des directrices et directeurs d’école : une instrumentalisation scandaleuse du suicide de Christine Renon

Les enseignant-e-s du premier degré ne veulent pas de supérieur-e hiérarchique dans l’école : un (...)