La CFDT, alliée fidèle de la régression sociale

dimanche 8 décembre 2019

Ce communiqué fait suite et répond à l’interview d’un militant CFDT. Depuis, la fédération SGEN-CFDT a diffusé auprès des personnels de l’Éducation Nationale les mêmes positions, dénonçant les prétendus mensonges des grévistes et des organisations syndicales qui les soutiennent.

Communiqué de presse

Rendons à César ce qui appartient à César !

JPEG - 11.3 ko
L’union sacrée

Dans l’édition des Côtes d’Armor du quotidien Ouest-France du 6 décembre 2019, Luc Savatier militant du syndicat Sgen Cfdt revendique pour son organisation la paternité du projet de réforme des retraites par points porté aujourd’hui par le Gouvernement Macron. Effectivement, depuis pas mal d’années la Cfdt peut se vanter d’avoir la plupart du temps, été à l’origine de mesures de régressions sociales portées par les Gouvernement qu’ils soient de gauche ou de droite.

On ne peut reprocher à la Cfdt son manque de constance et il faut bien reconnaître qu’elle répond toujours présent quand il s’agit d’impulser ou d’accompagner les politiques néolibérales gouvernementales ou patronales. Elle aime toujours être à la manœuvre et s’en vanter !

Déjà dans les années 1990, la Cfdt s’était fortement mobilisée pour dire aux salariés et aux usagers que pour moderniser les grands services publics non régaliens, il fallait les privatiser. Elle était déjà en première ligne pour cogérer avec le Gouvernement Rocard le changement de statut de La Poste et France Télécom, avec les résultats que l’on connait aujourd’hui. Privatisation catastrophique tant pour les usagers que pour les salariés.

Plus récemment, la Cfdt peut encore, une nouvelle fois se vanter d’être à l’origine de l’inversion de la hiérarchie des normes sociales dans notre pays, faisant passer les accords d’entreprise avant les accords de branche et la loi. Muriel Pénicaud, la Ministre du travail et les patrons du Medef lui seront éternellement reconnaissants.

Oui la Cfdt, joue un rôle irremplaçable dans notre pays, surtout quand le Gouvernement et le Médef se trouvent comme aujourd’hui en difficulté, face à un mouvement social d’une ampleur exceptionnelle !

Saint Brieuc le 06 décembre 2018.

Le Bureau Départemental
Solidaires des Côtes d’Armor


Brèves

16 avril 2019 - Communiqué de la fédération SUD éducation : Test osseux : le conseil constitutionnel entérine la criminalisation de migrant-e-s

La question prioritaire de constitutionnalité portée par neuf syndicats et associations (Cimade, (...)

15 mars 2019 - Communiqué de la fédération SUD éducation : Stop aux arrestations et aux expulsions de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s en Guyane

En 2006, une mobilisation locale autour de deux lycéens et une lycénne menacé-e-s d’expulsion (...)

10 novembre 2018 - Communiqué de la Fédération : Soutenir les mineurs non accompagnés. Revendiquer leur régularisation.

Dans tout le pays, des jeunes arrivés seuls en France après de douloureux périples, tentent de se (...)