Solidarité avec les migrant.es. Soutien à la famille Iasagashvili

Vendredi 28 juin 17h30 Préfecture
jeudi 13 juin 2019

La famille Iasagashvili, famille géorgienne installée à Saint-Brieuc, est en situation d’extrême précarité, suite à son expulsion du CADA (accueil des demandeurs d’asile), puisqu’elle s’est vue opposer un refus d’asile par l’OFPRA. La Préfecture pourrait délivrer un titre de séjour, mais pour le moment s’y est refusé.

La famille ne peut pas travailler légalement (aucun demandeur d’asile n’a d’autorisation de travail) et n’a pas d’autres revenus ni de logement. Pourtant, elle a trois enfants, un bébé né sur le territoire français, une fille scolarisée en primaire, et l’aînée en collège : la précarité imposée à la famille, comme souvent, touche donc ici de jeunes enfants, qui parlent français et s’intégreraient sans problème sur notre territoire.

Cette précarité est emblématique du sort fait aux migrant.es : ce gouvernement fait tout pour réduire le droit à l’asile et rendre la vie des migrant.es impossible, ce gouvernement fait tout pour déshumaniser les étranger.es vivant en France.

Cette famille bénéficie pourtant d’un mouvement de solidarité important. Plus de 35 000 signatures déjà pour que les enfants puissent poursuivre leur scolarité en France : c’est en effet à travers la scolarisation que se fait l’intégration.

Sud-Education 22 appelle à poursuivre la mobilisation solidaire pour la famille Iasagashvili,

  • En participant à toutes les mobilisations
  • En continuant de signer la pétition
  • En continuant d’alimenter la cagnotte

Plus que jamais, nous revendiquons la libre circulation !


Brèves

16 avril - Communiqué de la fédération SUD éducation : Test osseux : le conseil constitutionnel entérine la criminalisation de migrant-e-s

La question prioritaire de constitutionnalité portée par neuf syndicats et associations (Cimade, (...)

15 mars - Communiqué de la fédération SUD éducation : Stop aux arrestations et aux expulsions de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s en Guyane

En 2006, une mobilisation locale autour de deux lycéens et une lycénne menacé-e-s d’expulsion (...)

10 novembre 2018 - Communiqué de la Fédération : Soutenir les mineurs non accompagnés. Revendiquer leur régularisation.

Dans tout le pays, des jeunes arrivés seuls en France après de douloureux périples, tentent de se (...)