Contre la réforme du collège, poursuivre la mobilisation ! Grève nationale le 26 janvier !

samedi 23 janvier 2016

Les pseudos formations qui sont « organisées » dans le département nous confirment dans notre refus de soutenir ce m....
On ne peut admettre que diffuser un diaporama minable, tenter de mettre en place des dispositifs éculés en groupes de travail , puis insulter les collègues qui osent contester ce qui est mis en place, soit de véritables formations.
Ces réunions sur ordres de mission ne sont que des tentatives de mise au pas, à coup de knout s’il le faut, de toute une profession.
Tract 26 février à télécharger

PDF - 61.6 ko
tract sud educ 26 février 2016

Rappel réglementaire :

  • la « formation » n’est pas une obligation statutaire. Mais si elle est organisée sur notre temps de travail, la seule manière de ne pas s’y rendre est de mettre en grève.
  • si la « formation » est organisée hors temps de travail, elle n’a aucun caractère obligatoire
  • les IPR, lors de ces formations, doivent respecter les collègues : toute attitude déplacée doit être systématiquement contestée, tout incident rapporté aux organisations syndicales

Nous devons soutenir le nouvel appel de l’intersyndicale ci-dessous, pour une grève le Mardi 26 janvier, et en attendant continuer de contester pied à pied la mise en place de cette contre-réforme.

Réforme du collège : appel à la grève le mardi 26 janvier

Malgré 3 journées de grève nationales très suivies dans les collèges, une grande manifestation nationale et de multiples actions dans les établissements notamment à l’occasion des journées de formation, la Ministre persiste dans sa volonté de mettre en œuvre la réforme du collège à la rentrée 2016. De ce fait, elle maintient une situation de blocage qui l’oppose à la majorité des personnels.
Les nombreuses remontées des bilans des journées de « formation à la réforme » qui ont été organisées dans les académies montrent clairement que le refus de cette réforme reste profondément ancré chez les personnels, que les réponses à leurs questions concernant la mise en oeuvre concrète sont floues, imprécises ou dilatoires.
Dans le même temps le ministère ouvre des discussions sur « le bilan des réformes du lycée », tout en annonçant qu’elles ne pourraient déboucher que sur d’éventuels ajustements techniques à la marge. Ces réformes ont été conçues selon les mêmes principes que la réforme « collège2016 »
Sans doute est-ce la raison principale pour laquelle le ministère refuse, de fait, d’en faire un bilan sincère et de discuter de modifications profondes, pourtant nécessaires, dans l’organisation du lycée !
L’intersyndicale réaffirme sa détermination à obtenir l’abrogation de la réforme et l’ouverture de discussions pour le collège sur d’autres bases. Elle appelle les personnels à amplifier la mobilisation :

- en continuant à s’opposer localement aux formations à la réforme en décidant collectivement de la forme de cette opposition ;

- en poursuivant les modalités d’action : refus de toute anticipation de la mise en œuvre de la réforme sous quelque forme que ce soit, motions, lettres aux parents, adresses aux élu-e-s, distribution de la carte pétition au Président de la république…

- en faisant, à partir de la réalité des DGH 2015, la vérité dans les établissements sur les DGH 2016 en préparation qui découlent de la réforme afin de défendre les postes, les conditions de travail des personnels et des élèves et de préparer les interventions sur les évolutions de cette dotation que la réforme impliquerait.

L’intersyndicale, (le SNES-FSU, le SNEP-FSU, le SNFOLC, le SNETAA-FO, le SFSDPEP-FO, la CGT, la CGT de l’enseignement privé, le SNALC, le SNCL, le SIES, la CFE-CGC, le SUNDEP-Solidaires et SUD), pour monter d’un cran dans la mobilisation, appelle à la construction d’une grève nationale majoritaire le mardi 26 janvier 2016.

Elle appelle les personnels à se réunir en assemblées générales, en heures d’information syndicale pour organiser la mobilisation permettant de créer le rapport de force nécessaire pour gagner.

Pour Saint-Brieuc rassemblement à 11 heures place de la Préfecture
Assemblée Générale des personnels de 13h à 16h Maison du Temps Libre salle Ogivale


Brèves

14 avril - Non à la fermeture des CIO et à la régionalisation de l’orientation !

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » étudié à l’Assemblée (...)

9 janvier 2014 - L’enseignement des langues en Bretagne : le Rectorat renonce... sauf expérimentation

Voir notre article

2 décembre 2013 - Les langues dans l’Académie : une réforme à moyens constants, et sans concertation

Le Recteur a annoncé dans la presse une introduction de la seconde langue en 5ème, et une (...)