Nutréa-Triskalia : nouvelle victoire pour les salariés intoxiqués par les pesticides

jeudi 2 avril 2015

La cour d’appel de Rennes ordonne une nouvelle expertise médicale pour Pascal Brigant et Claude Le Guyader, ex-salariés de Nutréa-Triskalia, victimes des pesticides

C’est une nouvelle victoire pour les ex-salariés de l’entreprise agroalimentaire Nutréa-Triskalia de Plouisy qui se battent depuis maintenant plus de cinq ans pour faire reconnaître leurs maladies professionnelles et obtenir réparation devant les tribunaux des Affaires de Sécurité Sociale, des Prud’hommes et du Tribunal de Grande Instance de Saint Brieuc. Comme leurs collègues de travail Laurent Guillou et Stéphane Rouxel, Pascal Brigant et Claude Le Guyader, ont été gravement intoxiqués par des pesticides pour certains interdits comme le Nuvantotal et sont aujourd’hui atteints tous les quatre d’hypersensibilité aux produits chimiques multiples. (M.C.S en anglais), maladie que la Mutualité Sociale Agricole (MSA) s’obstine à ne pas vouloir reconnaître comme étant extrêmement invalidante puisqu’elle attribue constamment aux malades atteints de cette maladie, des taux d’IPP particulièrement insignifiants.

Lors de l’audience de la Cour d’Appel de Rennes du 17 février dernier, Maître François Lafforgue avait contesté le taux d’IPP attribué à Pascal Brigant et à Claude Le Guyader, mais également la fiabilité de l’expertise présentée au Tribunal.
Aujourd’hui dans son jugement, la Cour d’appel à accéder à sa requête en ordonnant une nouvelle expertise et en désignant un médecin parisien qui devra également réévaluer les taux d’Incapacité Permanente Partielle (IPP) de Pascal Brigant et Claude Le Guyader.

Une nouvelle audience de jugement se tiendra donc le 1 septembre 2015 à 9h15mn devant la Cour d’Appel de Rennes.

Après la condamnation de Nutréa-Triskalia devant le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Saint Brieuc le 11 septembre 2014 pour faute inexcusable de l’employeur, cette décision de la Cour d’Appel de Rennes est donc une nouvelle victoire pour les ex-salariés de cette entreprise agroalimentaire, qui après être tombés gravement malades sur leur lieu de travail ont tous été licenciés.

L’Union Régionale Solidaires de Bretagne, comme le Comité de soutien qui s’est constitué autour des ex-salariés de Nutréa-Triskalia* se félicitent de cette décision de la Cour d’Appel de Rennes.
La prochaine réunion du Comité de soutien se tiendra le vendredi 10 avril 2015 à 20h à la Maison des syndicats Boulevard Edouard Prigent à Saint Brieuc.

Victimes, mais aussi lanceurs d’alertes Pascal Brigant, Claude Le Guyader, Stéphane Rouxel et Laurent Guillou doivent obtenir réparation et justice doit leur être rendue !

* Premières organisations membres du Comité de soutien aux ex-salariés de Nutréa-Triskalia : (Phyto-Victimes, Générations Futures, SOS-MCS, l’Union syndicale Solidaires, la Confédération Paysanne, Attac, la LDH, Eaux et Rivières de Bretagne, Bretagne Vivante, EELV, UDB, Ensemble, le P.G, le NPA, AE2D, Sauvegarde du Trégor, Sauvegarde du Penthièvre.)


Brèves

10 novembre - Communiqué de la Fédération : Soutenir les mineurs non accompagnés. Revendiquer leur régularisation.

Dans tout le pays, des jeunes arrivés seuls en France après de douloureux périples, tentent de se (...)

30 mars - Communiqué de Solidaires : Le 3 avril inversons la vapeur ! Construisons les convergences

En ce printemps 2018, la défense des services publics et de la fonction publique sont un enjeu (...)

25 mars - Communiqué de l’Union Syndicales Solidaires : Pénicaud autorise le licenciement d’un militant syndical Solidaires de La Poste, ripostons immédiatement !

L’Union syndicale Solidaires vient d’apprendre que la ministre du travail vient d’autoriser par un (...)