Suicides au travail ou perdre sa vie à la gagner : çà suffit !

mardi 7 février 2012

Déclaration liminaire de Solidaires Bretagne au Préfet

Mardi, la délégation de Solidaires Bretagne s’est rendu comme convenu à la réunion organisée par le préfet de région et relative au dialogue social dans la FP.

En intersyndicale, il avait été convenu (la veille au soir) que chaque organisation lise sa déclaration avant de quitter comme un seul homme la salle de réunion.

Solidaires Bretagne soutient le mouvement de grève des camarades de la DIRECCTE.

Solidaires Bretagne fait sienne la colère des collègues de l’inspection du travail suite au suicide de Romain Le Coustre.

Ce suicide est la conséquence directe de la RGPP et de la Réate dont Solidaires condamne la philosophie et les objectifs ; la RGPP ayant pour seul objectif la restriction des moyens notamment en personnels sous la conduite d’une logique purement comptable et budgétaire.

En aucun cas la RGPP ne prend en compte la situation des agents, leur souffrance, et la dégradation de leurs conditions de travail.

En ce sens, nous ne trouvons aucunement constructif notre participation à un dialogue social de façade et qui n’aborde pas la réalité des services.

Solidaires trouve que le gouvernement serait bien inspiré de lire et d’accorder intérêt au rapport Eckert/ Cornut Gentille, deux députés, l’un PS, l’autre UMP.

Pour les auteurs du rapport, la RGPP a entraîné une dégradation de la qualité du service pour les administrés et les agents et de citer une enquête de l’ifop selon laquelle 80% des agents considèrent que les réformes en cours dans le service public correspondant à une détérioration de leurs conditions de travail, 78% estimant que ces réformes conduisent à une détérioration du service rendu à l’usager.

Le rapport fustige également le manque de concertation et le fait que la RGPP se soit bornée à une recherche dogmatique d’économies sans évaluation des véritables besoins et des moyens à leur accorder.

Les auteurs du rapport demandent que le processus engagé, qu’ils jugent « intenable à terme », soit totalement corrigé.

Monsieur le Préfet, c’est à ces seules conditions, et notamment celle qui consiste à réellement écouter les agents, que Solidaires Bretagne pourrait accorder crédit à votre volonté d’entretenir un dialogue social avec les représentants des personnels.

Rennes, le 7 février 2012


Documents joints

Déclaration de Solidaires au Préfet 7 février (...)
Déclaration de Solidaires au Préfet 7 février (...)

Brèves

15 mars - Communiqué de la fédération SUD éducation : Stop aux arrestations et aux expulsions de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s en Guyane

En 2006, une mobilisation locale autour de deux lycéens et une lycénne menacé-e-s d’expulsion (...)

10 novembre 2018 - Communiqué de la Fédération : Soutenir les mineurs non accompagnés. Revendiquer leur régularisation.

Dans tout le pays, des jeunes arrivés seuls en France après de douloureux périples, tentent de se (...)

30 mars 2018 - Communiqué de Solidaires : Le 3 avril inversons la vapeur ! Construisons les convergences

En ce printemps 2018, la défense des services publics et de la fonction publique sont un enjeu (...)