NON ! Voeux de Nouvel An de Sarkozy ? Les enseignantEs ne se laisseront pas acheter !

jeudi 5 janvier 2012

Alors que le gouvernement continue de supprimer des postes dans l’Éducation Nationale, voilà que Sarko dans son discours du 5 janvier (« voeux de Nouvel An »)nous propose un marché : changer nos manières de travailler (que sait-il de ces manières d’enseigner ?) en échange d’une revalorisation salariale et la liquidation des décrets statutaires de 50.

Le statut actuel nous satisfait-il ? Non ! Les salaires actuels nous conviennent-ils ? Non plus !

Mais on sait déjà ce que valent les promesses électorales, et on sait surtout à quoi la politique menée a conduit l’ Éducation : de la fin de la scolarisation des deux ans à la privatisation des Universités, en passant par la destruction des RASED, la diminution d’une année d’enseignement en Lycée professionnel, une réforme des Lycée d’enseignement général et technologique catastrophique, la destruction du service public d’orientation et de la formation initiale et continue des enseignantEs (liste loin d’être exhaustive) la coupe est déjà pleine et aboutit à un affaiblissement considérable de la qualité de l’Éducation en France.

Sarko annonce à présent la fin du « collège unique », le retour à l’orientation professionnelle en fin de 5ème et l’alignement sur les dispositifs « éclair » (le recrutement des enseignants par le chef d’établissement).
Sans compter qu’il compte nous resservir Allègre !

Ce discours est dans la droite ligne du programme de l’UMP, cette politique réactionnaire doit rencontrer une résistance unitaire !


Brèves

21 octobre 2019 - Analyse de la fédération SUD éducation : AED & aesh : nous devons être payé-e-s à temps

Les problèmes de paiement de salaire sont trop récurrents, surtout quand il s’agit des personnels (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Rentrée des PIAL : une dégradation des conditions de travail des AESH

Cette rentrée est marquée par des changements d’organisation du travail pour de nombreux-ses (...)

15 octobre 2019 - Communiqué de la Fédération SUD éducation : Retour des EPEP et statut des directrices et directeurs d’école : une instrumentalisation scandaleuse du suicide de Christine Renon

Les enseignant-e-s du premier degré ne veulent pas de supérieur-e hiérarchique dans l’école : un (...)